Mardi 19 Septembre 2017
Accueil | Ecrivez-nous
:: Qui suis-je?
:: Le rôle du député
:: Soutien Financier
:: Lettre ouverte de candidature
:: Index Thématique des articles
:: Le suppléant : Andrea Iacovella
Actualités 6ème
Les Marchés de Noel
Déviation de Vendranges
Rencontre Autisme Loire
Feurs, Expo au Musée
Feurs, Centre hospitalier
Le comité à Chazelles
Charlieu : le dossier sur l'avenir de Plastohm
Feurs : Energies renouvelables
Feurs, Forum Handicap
Dominique Fruleux : candidate dans la 6ème
Pouilly : Inauguration Espace des loisirs
Pouilly : Visite de Safia Otokoré 3 Mars
Comice de Feurs 2007 16-19 Mars
Hôpital de Feurs : visite du directeur de l'ARH
Feurs : Droit du Travail en Danger ! 23 Mars
Cordelle : Marché de Noel
St Cyr-Les-Vignes Non à la fermeture de la 5ème classe
Chevrières : JP Frécon visite l'école
Handicap : Piscine de Feurs primée
Montebourg dans le roannais 14 Avril
Santé, Thierry Philip dans le roannais 29 Mars
Tourisme, visite de Serge Nocodie dans le roannais 5 Avril
Défense de l'Hôpital de Feurs
Energies Renouvelables avec Hervé Saulignac 11 avril
Education à Chazelles avec C. Démontès 21 mai
Charlieu accueille Jean-Jack Queyranne 22 mai
Conférence de Presse à Ste Colombe sur Gand 18 mai
La Santé à Feurs avec Jean-Claude Bertrand 14 mai
Calendrier des permanences dans les Mairies de la 6ème
Bernard Soulage à Perreux 10 mai
Paroles de militants
Le Coteau - Enjeux économiques pour la Loire 30 Mai
Echos de campagne : version Pascal Clément
Feurs : Bilan de la 12ème législature 7 Juin
Voter et faites voter Dominique Fruleux
Charlieu : Soupe fraternelle 14 Juin
Le Coteau - Réunion Publique 14 juin
Feurs : Réunion Publique 13 juin
St Symphorien de Lay : Quel environnement pour demain 23 mai
Emission TL7 avec Dominique Fruleux 11 Juin
Balbigny : L'ordre injuste 31 Mai
Colleurs Dominique Fruleux
Pascal Clément en ballotage : appel à la mobilisation
PCF de la Loire pour Dominique Fruleux
Vos Articles
REVUE de PRESSE du 9 au 15 Juin
Les nominations de P. Clément
Dossier Pascal Clément
Ecole 2° chance
La grave question du logement
La maison, l'écovillage
Le désert médical
Les rentiers de la crise textile
Féminiser la république
Rencontres féminines
L'emploi et la formation
Lutter contre la vie chère
Eviter l'échec scolaire
Les rentiers de la crise
Les souliers de l'économie
Les BRIC des économistes
Plus y'en a plus ça va...
Et la Culture ?
Santé : Soutien au secteur I conventionnel
Inspirations USA
Le Néocapitalisme financier
Le chômage : des hommes et des femmes
Sarkozy le candidat à la Bush
Oui, Nicolas Sarkozy est dangereux
Intermittents... sur le toit de l'UNEDIC
A lire avant d'aller voter : 10 mn pour 5 ans
La victoire au bénéfice de qui ?
Non, la solidarité n'est pas un délit
Pour un pôle public de l'énergie
Le passage périlleux
Sur la liberté de la Presse avec N. Sarkozy
Handicap : le 4ème grand défi
Le "Tsarkozisme" ou l'étrange gouvernement
Présidentielle 2007
Désirs d'Avenir & Pacte Présidentiel
Activités Desirs du 42
Post-It Ségolène Royal
La CSF appelle à voter pour Ségolène Royal
Pourquoi Sarkozi fait peur
Bilan Commision Handicap
SR & le Pacte Ecologique
Bilan des Forums sur le Handicap dans la Loire-42
Les Femmes avec Ségolène Royal
Femmes : La parité en France ?
Pacte Présidentiel : une femme de progrès
Appel à voter pour une candidature d'espérance
Segolene sur TFI : Le coeur et la raison
1er mars : F. Hollande à St Etienne
Sarkozy en avance à l'Elysée
SR pour l'inéligibilité des élus condamnés
Appel de Ariane Mnouchkine en faveur de Ségolène Royal
Les chercheurs pour le programme de Ségolène Royal
Le vrai Sarkozy
La LDH pour Ségolène Royal
Le 6 mai avec Ségolène Royal
Liens
 

- auteur : Ipar Gorri

Et la Culture ?

Taille du texte: | Imprimer Envoyer à un ami 

ET LA CULTURE ?
 

    Après les appels lancés par de nombreux artistes et intellectuels pour mettre la culture en débat dans les campagnes présidentielle et législative, il nous appartient, à nous, socialistes, résidant dans une circonscription rurale, de prendre position et de rappeler les nombreux enjeux que son développement représente : civilisationnel, social et économique... et de dire la déconsidération, le mépris subi par les secteurs culturels ces cinq dernières années.

      Un service public de la Culture
    Depuis la Libération et le programme du « Conseil National de la Résistance », la nation française est la seule au monde qui a permis un service public de la culture de se développer, libérant ainsi les artistes et leurs oeuvres des champs de la marchandisation. Au nom d’un des principe fondateur de la République « l’égalité des citoyens » il est apparu, très lentement mais sûrement aux localités que, pour le bien être, la cohésion, l’ouverture des esprits, la culture devait trouver sa place dans ces territoires. C’est pour cela que nous avons vu des médiathèques, des associations à but culturel, des artistes s’affirmer loin des grandes villes.
 
    L’absence de culture a fortement pesé dans les économies locales lors des grèves des intermittents de l’été 2003 et l’annulation en cascade des petits et grands festivals ont démontré de façon prégnante, que le but non marchand d’une politique publique en matière de culture, favorise la vitalité économique des territoires. Depuis ces grèves l’association des maires de France soutient sans réserve le mouvement des intermittents.
 

     Que s’est-il passé depuis cinq ans ?
    En cinq ans de gouvernement Raffarin-Villepin-Sarkozy, les artistes, le public et les élus ont pu prendre toute la mesure de la politique culturelle de l’UMP. Le désengagement avoué de l’Etat dans le cadre d’un pseudo processus de décentralisation, a privé la population rurale de son soutien. Ce gouvernement a également réussi et c’est une première, à mettre l’immense majorité des artistes et des techniciens en grève pendant tout un été et à créer un vaste mouvement solidaire, contre lui.


       La politique culturelle du « candidat » de l’UMP
    Mais, projetons-nous courageusement dans la « France d’après » du candidat Nicolas Sarkozy de Nagy-Bocsi. Si celui-ci considère  l’homme comme une marchandise ( « l’homme n’est pas une marchandise comme les autres », discours de St Etienne, automne 2006), la création humaine est forcément une valeur marchande.

    Dans le programme de l’UMP, on apprend que le financement public de la culture est une pesanteur et doit se reporter vers le mécénat et le financement privé, comme dans le modèle anglo-saxon ! Cette politique encouragera, la spéculation sur les oeuvres d’art comme s’il s’agissait d’une vulgaire valeur boursière.
 

      L’entreprise impose « son monde »
    C’est aussi dire que les entreprises organiseront à la place des peuples les choix culturels et subordonneront les artistes à leur bon vouloir. Ce n’est plus l’artiste qui montrera le monde, comme sa vocation l’exige, mais l’entreprise qui imposera « son monde » en utilisant la force de travail du créateur. Si Monsieur Sarkozy devenait notre Président, les acteurs culturels, s’ils veulent subsister, devraient mettre en berne leur sens critique.
 
Verra-t-on un jour un créateur financé par l’entreprise Total, peindre l’horreur des plages mazoutées des Côtes Bretonnes ? Qu’en sera-t-il, alors, de la liberté d’expression ?

Concernant l’intermittence, le démantèlement, déjà bien avancé, de cette protection, conduirait les artistes à la course aux cachets, leur interdisant de créer librement en dehors des cadres institutionnels. La liberté d’expression et l’invention s’éteindraient davantage avec la disparition de ce statut.

 
     Le protocole du MEDEF : 55 heures par an
    Comme l’a voulu Jack Lang il y a 20 ans, l’UMP d’aujourd’hui dit souhaiter le développement de l’apprentissage des matières artistiques à l’école. C’est oublier, qu’après avoir donné son agrément au protocole du MEDEF, les artistes se voient fortement dissuadés de s’impliquer dans l’éducation des enfants au-delà de 55 heures par an !
 

    Au Parti Socialiste nous réaffirmons que les oeuvres d’art ne doivent pas devenir les encarts publicitaires des entreprises.
  • Que le financement public pour une culture populaire doit reprendre toute sa place.
  • Que les artistes puissent dispenser leur savoir librement dans les écoles, dans tous les établissements d’enseignement.
  • Qu’après le double échec des partenaires sociaux, nous soutenons la préconisation de Patrick Bloche, (responsable PS du comité de suivi des intermittents), de rendre par la loi, un régime pérenne pour les techniciens et les artistes du spectacle.
 
 
    Pascal Clément contre les intermittents
    Nous rappelons aux électeurs de la sixième circonscription que le ministre – député – président du conseil général Pascal Clément a refusé de soutenir le comité de suivi des intermittents à l’Assemblée Nationale.
 
    Ce comité regroupait toutes les sensibilités de l’hémicycle, expérience unique depuis la libération. Ses membres avaient réussi à proposer de concert, une loi qui aurait permis de sortir de la crise par le haut. Bernard Accoyer, ami politique de Pascal Clément, a fait échouer la proposition de loi en utilisant misérablement un artifice de procédure.
 
Aujourd’hui, malgré tous les constats favorables aux intermittents,
ceux là restent en attente d’une solution.

 Ipar Gorri


commentaires ( 0 ) Imprimer Envoyer à un ami

Laisser un commentaire

 

Pseudo *
Email
     
Vos Articles
REVUE de PRESSE du 9 au 15 Juin
Les nominations de P. Clément
Dossier Pascal Clément
Ecole 2° chance
La grave question du logement
La maison, l'écovillage
Le désert médical
Les rentiers de la crise textile
Féminiser la république
Rencontres féminines
L'emploi et la formation
Lutter contre la vie chère
Eviter l'échec scolaire
Les rentiers de la crise
Les souliers de l'économie
Les BRIC des économistes
Plus y'en a plus ça va...
Et la Culture ?
Santé : Soutien au secteur I conventionnel
Inspirations USA
Le Néocapitalisme financier
Le chômage : des hommes et des femmes
Sarkozy le candidat à la Bush
Oui, Nicolas Sarkozy est dangereux
Intermittents... sur le toit de l'UNEDIC
A lire avant d'aller voter : 10 mn pour 5 ans
La victoire au bénéfice de qui ?
Non, la solidarité n'est pas un délit
Pour un pôle public de l'énergie
Le passage périlleux
Sur la liberté de la Presse avec N. Sarkozy
Handicap : le 4ème grand défi
Le "Tsarkozisme" ou l'étrange gouvernement
Les Evénements
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30
<<
Septembre2017
>>
Charlieu Belmont Perreux St Symphorien Néronde FEURS chazelles
Loire & Rhône-Alpes
Liens Loire et RA
Emploi : les mauvais chiffres de la Loire
Mably : NON à la loi Sarkozy
Montbrison contre la réformette de P.Clément
Arrêt de la scolarisation des enfants de 2 ans
Délinquance : les chiffres de la Loire
Roanne - Pôle de Loisirs non conforme !
Département, l'acte manqué de la droite
Loire, pour une action publique
Fermetures de classes dans la Loire
Les dérobades de Pascal Clément
Loire : la gauche à l'initiative
Journée de la femme - St Etienne
CTEF du roannais
Le dossier de l'Affaire Berne
CG Loire : la gauche tire à boulets rouges
La Région dans la Loire
L'apprentissage dans le bassin de Roanne
OGM : une décision irresponsable du gouvernement
Brèves France
Liens National
Le Projet du PS 2007
Dossier Sarkozy
Femmes : Allez Yallah !
Gollnisch condamné pour négationnisme
La poste en morceaux
Le travail tue
Loi sur les violences faites aux femmes
Collectif National pour le Droit des Femmes
Pour la justice de proximité
Les mensonges sur le chômage
Un juge face au pouvoir politique
Roundup. Monsanto condamné
Femmes et précarité
Airbus, le parachute en OR
Législatives : Arguments
Pétition : Une émission sur les Migrations
La première dame de France n'a pas voté au second tour
Graine de résistance
Bilan de la 12ème Législature
Espace Membre
Pseudo 
Mot de passe
Enregistrez-vous
Mot de passe oublié
La Lettre de la 6ème
Inscription / Désinscription

les archives
dominique fruleux © décembre 2006 - mentions légales

conception - design ::naoufel boukari2006::